L’alliance réflexion suisse et les associations d’employés ont la même requête: moderniser certains points des bases de la loi sur le travail

Le 1er mai exactement, jour de la Fête du travail, l’alliance réflexion suisse – créée à l’initiative d’EXPERTsuisse – et les associations d’employés de la plateforme publient une prise de position commune concernant la modernisation partielle de la loi sur le travail vieille de plus de 50 ans.

La Berne fédérale se penche actuellement sur plusieurs initiatives parlementaires en faveur de la modernisation de certains points de la loi sur le travail. La plateforme et l’alliance réflexion suisse sont également intéressées par une telle modernisation, dans l’objectif d’aborder et de trouver des solutions aux questions relatives à la flexibilisation et la liberté dans l’organisation du travail. Des entretiens ont ainsi eu lieu ces derniers mois. Ils ont révélé que dans les principes essentiels, le même avis est partagé concernant la modernisation de la loi sur le travail.

Finalement, cette requête commune se résume par la légalisation des formes de travail souhaitées et par le renforcement de la protection de la santé. Les bases du partenariat social ancrées dans la loi sur le travail ont largement fait leurs preuves et doivent donc être maintenues. Pour cette raison, une révision totale de la loi sur le travail n’est pas nécessaire, mais uniquement la flexibilisation de certains points.

Pour en savoir plus, lire la prise de position de l’alliance réflexion suisse et de la plateforme.

  1. NZZ du samedi, 29 avril 2017: Realitätsfremdes Arbeitsgesetz
  2. NZZ du samedi, 29 avril 2017: Für Flexiblere Arbeitszeiten
  3. NZZ du mercredi, 3e mai 2017: Angriff auf die Gesundheit